Euro Casino Online


Meilleur Casino Online Français, 300% de Bonus sur Votre Premier Dépôt

 

Baccara
Comme dans beaucoup d’autres choses, auxquelles les jeux de casinos ne sont également pas étrangers, l'origine du Baccara n'est pas unanime, mais l’on peut considérer comme acquis les quelques propos déjà confirmés par la littérature. Selon les informations confirmées et avancées dans quelques livres de la spécialité, le Baccara dérive de deux autres jeux européens, le « chemin de fer » et le « punto banco ». De la combinaison de ces deux derniers est né le jeu tel que nous le connaissons aujourd'hui, qui a adopté, il y a des décennies, le nom qui à l'heure actuelle le désigne - Baccara – qui est en vérité une adaptation de l'ancestral mot italien « baccara », qui signifie « zéro » ou « rien », une référence à la pire « main » que l’on peut avoir dans ce jeu.

 

Origines du jeu
Les premières parties de Baccara auraient été jouées bien avant 1940, année où les italiens auraient importé le jeu en France, où il finit par être introduit dans la routine de jeu de la haute société. « Officiellement », le Baccara aurait été présenté presque cinq siècles plus tard, en 1959, à Las Vegas, la « ville du péché ». C’est dans cette localité du Nevada que le jeu est arrivé, presque une année après que le « chemin de fer » soit entré dans les casinos américains. La grande différence entre ces deux jeux est que dans ce dernier les joueurs essayent essentiellement de mettre en échec leurs adversaires et non la maison, au contraire de ce qui se passe dans le Baccara, où l'intention est surtout de vaincre le banquier, le représentant du casino. Néanmoins, certaines personnes pensent que le jeu est une variante du « vingt-et-un » (vingt-et-un), un jeu de cartes français où l'objectif est de réussir une « main » de 21 points, sans dépasser cette valeur et avant les adversaires. La similitude avec ce jeu est dans la construction d'une quantité unique, car dans le Baccara l'intention principale est de parier sur la « main » que vous pensez avoir la valeur étant la plus proche de neuf.

 

Comment jouer ?
Le jeu est relativement simple à comprendre, ce qui le rend un des plus attractifs, même pour les pratiquants les moins expérimentés. Le Baccara est joué avec six (pour les tables simples) ou huit jeux de cartes (pour les tables doubles) de 52 cartes, qui sont prélevées du « sabot » (le même que celui utilisé dans le blackjack), par le banquier. Les participants doivent seulement choisir de miser sur la Banque, le Ponte (« le Joueur ») ou l’Égalité, les modes d'investissement possibles. Cette modalité est jouée entre le parieur et le banquier, dans une partie qui vise à sélectionner celui qui arrive le premier aux neuf points, sans dépasser cette valeur. Pour commencer la partie, le joueur doit opter pour une des trois alternatives de mise, après quoi deux cartes sont distribuées, données au joueur (Ponte) et au banquier (Banque), le joueur étant toujours le premier à voir les cartes, donc dans le cas où celui-ci obtient un 8 ou un 9 avec les cartes qu’il reçoit, il est automatiquement le vainqueur, arrêtant ainsi la distribution des cartes. Si ce n’est pas le cas, une fois les deux cartes distribuées, le Ponte et la Banque doivent comptabiliser les valeurs des deux cartes, le croupier pouvant alors donner la troisième carte au joueur. Après cela, ils recomptent les points et est déclaré vainqueur celui qui sera le plus proche de neuf. Il convient de noter que la valeur des cartes est définie par le chiffre qui se trouve sur celles-ci (de 2 à 9), et que les cartes avec des figures et le 10 valent 0 point, tandis que l'As correspond à 1 point.

 

Proportions de gains avec des paris gagnants
Si la « chance » gagnante (celle qui se rapproche le plus du neuf) est celle du Ponte, le joueur qui parie sur elle recevra une somme dans la proportion de 1 pour 1. De même, si la « main » la plus proche de neuf est celle de la Banque, la proportion sera également de 1 pour 1, mais la maison retirera 50 pour cent de la somme de la prime, à chaque ronde que la Banque gagne avec une valeur de cartes égale à cinq. En cas d'égalité entre le Ponte et la Banque, et où le joueur ait parié sur l’Égalité, une valeur huit fois supérieure au montant de la mise initiale lui est attribuée.

 

Variantes du Baccara
Les règles et la forme de jeu qui se trouvent expliquées ci-dessus se réfèrent à la variante du Baccara la plus jouée dans le monde entier, le Baccara « Ponte et Banque/Macao ». Néanmoins, il existe également le Baccara Chemin de Fer, le Baccara « Ponte et Banque », le Mini Baccara et le Baccara de Jeu Privé (joué à la maison, avec des amis). Les différences sont minimes, mais même ainsi, cela vaut la peine d’étudier chacune des versions, qui diffèrent principalement au niveau du type de mises, mais également au niveau de la proportion des gains et de quelques règles du jeu proprement dites, bien que les modifications ne soient pas significatives. Néanmoins, il faut tenir compte de tout ce qui diffère, car cela pourra faire varier substantiellement les hypothèses de gagner une partie, ce que toute personne prétend quand elle entre dans ces jeux.

 

C'est un jeu de cartes simple où le joueur a trois options : parier sur la BANQUE, le PONTE ou sur l'ÉGALITÉ. Huit jeux de cartes sont utilisés. Les cartes sont distribuées à partir du « sabot » par le « croupier ». Au début de chaque jeu, deux cartes sont distribuées à chaque groupe du PONTE et de la BANQUE, une par une et alternativement en commençant par le groupe du PONTE, qui sera toujours le premier à voir les cartes. Si la ponctuation de l’une des « chances » est 8 ou 9, la ponctuation sera immédiatement annoncée et plus aucune carte ne sera distribuée. Dans le cas contraire, le PONTE recevra alors une troisième carte avec une valeur comprise entre 0 à 5, et reste avec la ponctuation de 6 et 7, tandis que la troisième carte pour la BANQUE sera seulement distribuée en fonction de la 3ème carte distribuée au PONTE, selon les valeurs ci-dessous. Celui dont le total se rapproche le plus de la ponctuation 9 gagnera la « chance ».

 

Les paris gagnants joués sur la « chance » PONTE, reçoivent dans la proportion de 1 pour 1. Les paris gagnants joués sur la BANQUE, reçoivent également dans la proportion de 1 pour 1, mais le Casino déduira 50% du montant des primes à chaque ronde gagnée par le groupe de la banque avec la ponctuation 5. Si la ponctuation finale est la même, pour le PONTE comme pour la BANQUE, il s'agit d'une ÉGALITÉ. Gagne celui qui avait misé sur elle, recevant 8 fois la valeur de la mise jouée.

 

Si vous avez parié sur le joueur et que la main de celui-ci est gagnante, vous gagnez la somme que vous avez misée. Si vous avez parié sur le banquier et que la main de celui-ci est gagnante, vous gagnez la somme que vous avez misée moins une commission de 5%. Si vous avez parié sur un jeu nul et que vous avez raison, vous gagnez 8 fois la somme que vous avez misée ! * Règle de la 3ème carte. En fonction des points calculés après le premier tirage, le croupier donne parfois une troisième carte au joueur et/ou au banquier. Le croupier donne une carte avec la face visible, en premier au joueur et si cela est nécessaire au banquier.
La valeur des cartes est la suivante : As = 1 Roi, Dame, Valet et 10 = 0
Autres Cartes = valeur du chiffre présent sur la carte

 

Le joueur de chaque groupe qui aura la mise la plus élevée, dès lors qu’il est assis à la table, recevra les cartes, mais il ne devra pas les tenir en dehors de la table. La carte supplémentaire, que ce soit pour le PONTE ou pour la BANQUE, doit toujours être détachée des deux initialement distribuées.

 

Sur les tables de « Mini » et de « Midi » Ponte et Banque les cartes ne seront pas prises par les joueurs ; il revient au payeur de découvrir les cartes (dans la « zone » délimitée sur la table de jeu à cet effet) relatives aux mises du groupe Ponte et du groupe Banque.

 

* Déroulement d'une partie de baccara : vous devrez placer la mise de votre choix sur la main du banquier (« Banker »), sur la main du joueur (« Player ») ou sur un jeu nul (« Tie »). Ensuite le croupier distribue au joueur et au banquier deux cartes qui s'ajoutent pour obtenir le total de points. En fonction de ce total, le croupier donnera une troisième carte au joueur, au banquier ou aux deux. Les points de chaque main se totalisent de nouveau. La main avec un total le plus proche de 9 est la gagnante. Dérivé des jeux européens « chemin de fer » et « punto banco », le Baccara est un jeu mystérieux, une énigme pour la plupart des parieurs, malgré son succès dans les casinos américains.

 

À l'aide de cet article, vous découvrirez les secrets du Baccara et vous pourrez même devenir un joueur vainqueur. Nous allons commencer par un petit historique du jeu. Baccara est la version française du mot italien « baccara » ou « zero ». Elle se réfère aux numéros des cartes du jeu de cartes. Le jeu est apparu en 1490, quand le baccara italien a été introduit en France, où il est devenu le jeu favori des nobles pendant le règne de Charles VIII. Le Baccara a été montré pour la première fois à Las Vegas, en 1959, presque une année et demie après que le « chemin de fer » fasse ses débuts dans les casinos. Les deux jeux étaient déjà célèbres dans les casinos illégaux de l'Est américain. Le prédécesseur direct du Baccara joué aux États-Unis, le « chemin de fer », lui ressemble beaucoup. La principale différence est dans le fait que les joueurs misent entre eux plutôt qu’avec le casino et que la maison recueille la commission des clients qui soutiennent la banque. Le « Chemin de fer » a été montré à Las Vegas dans les années 50 et il a ensuite donné place au Baccara. Le Baccara est resté populaire dans les casinos européens.

 

Des similitudes avec le vingt-et-un : De nombreuses personnes pensent que le baccara est une variante du vingt-et-un, le jeu français du vingt-et-un. Cela transforme le baccara en un « cousin » du vingt-et-un. Dans le vingt-et-un, les joueurs essayent de battre le croupier en arrivant le plus près possible de 21 (sans dépasser cette valeur). Dans le baccara, les joueurs parient sur la main qu’ils pensent être la plus proche de neuf (la main de la banque ou la main du joueur). Bien qu'il y ait beaucoup de différences entre les deux jeux, les similitudes indiquent une origine commune.